Communication, culture & langues

Entre expérimentations et approche interdisciplinaire

Le département Communication, Culture et Langues regroupe des professeurs et professeures en provenance de disciplines diverses : sciences de l’information et de la communication, sciences de gestion, sociologie, histoire, langues étrangères, études culturelles, design, sciences politiques.

Audencia est la seule école de management en France à accueillir des chercheuses et des chercheurs en sciences de l’information et de la communication (71ème section CNU).

Les approches internationales, interculturelles et interdisciplinaires sont centrales au sein de l’équipe, soutenues par une collaboration de longue durée avec les Pr. Colleen Mills (Cantebury, NZ) et Pr. Cynthia Stohl (UCSB, USA). Les programmes scientifiques et pédagogiques attachés au Département contribuent à développer la recherche et les pratiques professionnelles autour des processus communicationnels, médiatiques et culturels. Nos approches diversifiées sont complémentaires, elles permettent de produire une analyse fine des interactions entre les acteurs.  Nous cherchons à saisir les multiples médiations à l’œuvre en situation de projet : projets pédagogiques, recherche-action, accompagnement des organisations et des services communicationnels, médiatiques, ou culturels.

Nous revendiquons un intérêt pour la recherche-action (recherche-intervention, recherche-design, etc.), la pédagogie par projet, le dialogue art-science et management, les pratiques alternatives de recherche et d’enseignement, ce qui positionne le Département entre pratiques d’expérimentation et questionnements épistémologiques.

Nous œuvrons principalement à partir du Mediacampus, au cœur du Quartier de la Création sur l’île de Nantes : cette situation nous place au sein d’un écosystème foisonnant d’acteurs du numérique, de l’innovation et de l’entrepreneuriat culturel.

Audencia bénéficie de l’expertise et des expérimentations conduites par les membres du Département, notamment dans le cadre du plan stratégique ECOS2025. Par nos recherches et nos enseignements, nous contribuons à former des citoyens du monde et des managers humanistes. Nos étudiants et étudiantes, nos partenaires pourront agir dans le sens des grands défis de transition actuels à partir des approches en communication et en culture : un souci de l’autre, un souci de la relation, un souci du patrimoine et des œuvres qui fondent le bien commun.

Dans une logique de publications, de projets financés et de séminaires, nous sommes investis dans chacun des défis structurant le plan stratégique :

  • Information responsable : nos recherches et enseignements portent sur l’écosystème médiatique, les pratiques journalistiques, la circulation des contenus, les modes d’engagement et de participation dans la vie politique
  • Management inclusif : nous travaillons sur les enjeux de diversité, de représentation, sur les modes de communication organisationnelle, sur le marketing implicatif
  • Modèles de soutenabilité : nos activités scientifiques et pédagogiques portent sur les formes de travail dans les industries culturelles, sur les modèles d’affaire des plateformes numériques, sur le design éthique de dispositifs de médiation

Expertise

Le groupe Média et Engagement Responsable s’intéresse aux façons dont les médias (entendu au sens large de lien ou relation) produisent de l’engagement, c’est-à-dire mobilisent et orientent plus ou moins durablement les acteurs sociaux. Il porte une attention particulière aux dispositifs médiatiques qui permettent ou, au contraire, empêchent les acteurs d’aborder la question du caractère éthique ou responsable de leur engagement. Les membres du groupe explorent ainsi des phénomènes aussi divers que la désinformation, l’éthique journalistique, les théories du complot, la communication (non) violente, le dark advertising, et le marketing implicatif.

 

Animateur/animatrice : Thomas Martine

Membres : Claire Burlat, Estelle Prusker, Karolina Koc-Michalska, Florence Touzé

Le groupe Design & Fiction s’intéresse à ce que fait la fiction : à une marque, à une information, à un cours, à un article scientifique, à une organisation. La fiction est ici mise en perspective avec le débat : quelle discussion produit une fiction ? Comment agit-elle sur les participants ? Jusqu’où aller dans la fiction : la dystopie, les fake news, l’illusion et la fantaisie ? 

A partir de là, c’est l’objet de débat qui est interrogé, par la voie de l’expérimentation. Les membres de l’axe sont ainsi impliqués dans le design d’un dispositif fictionnel, la faktory, pour évaluer ce qui, dans sa matérialité, favorise ou non le débat, le déplacement des opinions, voire l’engagement dans l’action individuelle et/ou collective dans ce cadre.  

Pour construire cet objet, plusieurs rencontres sont prévues : avec des auteurs et des designers, avec les étudiants, avec des chercheurs, et bien sûr avec des publics.

Animateur/animatrice : Marie-Julie Catoir-Brisson

Membres : Julien Pierre, Catherine Morel, Thomas Martine

Membres d’autres départements : Nicolas Minvielle, Nil Gulari

Récemment, la dimension esthétique des organisations et la mobilisation de la créativité ont pris de l'ampleur dans la recherche académique.
Au carrefour des arts, des sciences de gestion et des études de communication, le groupe Art, Esthétique et Organisations explore des objets de recherche transversaux, orientés vers l'étude des organisations artistiques et créatives et concomitamment l'étude de la dimension esthétique des organisations.
Ainsi, les recherches menées par les membres du groupe interrogent la place et le rôle de l'art et de l'artiste dans les organisations mais aussi dans la pédagogie. Ils étudient les formes d'entrepreneuriat et les modèles d'affaires les mieux adaptés aux organisations artistiques et créatives, mais aussi les formes de management basées sur l'art. Enfin, ils considèrent comment le passage par les formes artistiques influence la conception de nouveaux produits, services et expériences.
Les méthodes de recherche utilisées par les membres de l'équipe sont essentiellement qualitatives et largement empruntées aux sciences sociales.

Animatrice : Catherine Morel

Membres : Delphine Saurier, Martha Abad-Grebert

En lien avec les enjeux globalisés de transition écologique et sociétale, les membres de l’axe observent et analysent les processus d’écriture et la circulation des politiques publiques (PP) dans une perspective communicationnelle et critique, à partir de deux terrains principaux : la culture (dont la communication, les datas et NTIC) et l’économie (principalement l’entrepreneuriat et l’économie sociale et solidaire).
En s’attachant aux dispositifs médiatiques et technologiques qui soutiennent l’écriture et la circulation des PP, aux savoirs et discours mobilisés, à leurs agencements concrets et aux dimensions sociologiques qui les soutiennent, les membres de l’axe :

  • Observent les moments institutionnels de cette écriture.
  • Analysent les pratiques et discours d’acteurs institués (ministères, organisations internationales, etc.) et instituants (ONG, mouvements sociaux, fondations, médias, individus, etc.) dans l’espace public pour Initier de nouvelles politiques ; discuter, agir sur les PP ; renouveler celles déjà écrites, imaginer et proposer des alternatives, s’adapter à ces politiques.
  • Pistent la circulation des politiques et leur écriture dans un espace internationalisé.

Animatrice : Odile Vallée

Membres : Jérémy Vachet, Dominique Trudel, Delphine Saurier

Programmes

Découvrez les programmes offerts aux étudiants en Communication & Culture :

Séminaire de recherche

Chaque axe présente l’avancée de ses travaux au cours de plusieurs séminaires pendant l’année, avec des interventions des membres ou des invités externes. Une fois par semestre, le Département organise une séance du séminaire ‘Visualisation du processus de la recherche’ : les matinées sont consacrées à des ateliers de pratique de la recherche, et l’après-midi à une présentation des travaux en lien avec les réflexions épistémologiques abordées le matin. Le Département a ainsi eu le plaisir d’accueillir des chercheurs comme Yves Jeanneret, Shelley Bouliane, François Cooren, Jonathan Schroeder, Janet Borgerson, Joëlle le Marec, Julia Bonaccorsi, Marc Jahjah, Chris Bilton, etc.

 

L'Équipe

Martha Abad Grebert

Responsable de département

Julien Pierre

Responsable de recherche